L’année 2016 s’est achevée avec la perspective d’une année 2017 qui sera, à n’en pas douter, une année de fortes turbulences. Lors des élections présidentielles, la pratique de la primaire participe à une logique démocratique qui veut que ce soit le citoyen et non le parti qui désigne son candidat. La démarche est louable et permet d’espérer voir accéder, au poste suprême, l’élu le plus compétent mais surtout le plus apte à conduire les affaires de la Nation. Parmi celles-ci figurent les préoccupations les plus essentielles : la défense, l’enseignement, l’économie mais aussi et surtout en ce qui nous concerne : la Santé.

cliquer ici pour télécharger